Centre Missionnaire Carhaix - Regard d'Espérance       Agrandir...  

L’entretien du mois :
«20 ans après...
que vous inspire cette grande aventure ?»

Un entretien avec M. Yann Rivoal, co-fondateur des "Vieilles Charrues",
chargé de mission aux affaires culturelles de la ville de Carhaix

  • Les "Vieilles Charrues" : histoires et secrets d'une réussite...
  • «Il serait dangereux que le Festival se coupe de son public local...»
  • La vie culturelle? «Nous n'avons pas la capacité de "jouer divisés"...»
  • «Une nouvelle dynamique pour l'Espace Glenmor...»
  • «Sans le breton, tout un pan de l'identité bretonne disparaîtra...»
  • «La force de la Bretagne en Europe : sa spécificité et sa vitalité»
  • «J'aime l'humilité des gens d'ici, et leur générosité...»
   
 
Dans ce numéro...
 
Editorial : Le geste de Técumseh, le Shawnee...
Interview : «20 ans après...
que vous inspire cette grande aventure ?» - Un entretien avec M. Yann Rivoal,
co-fondateur des "Vieilles Charrues",
chargé de mission aux affaires
culturelles de la ville de Carhaix

Le Tour de France passera-t-il par le "Pays des Monts de Bretagne" ?

Echos du Poher :
- Poullaouën : Près de 600 coureurs sur la voie verte !
- Treffrin : La maison du 21ème siècle ?

Rubrique historique : En 1779, l'unique four à pain de Carhaix
était-il menacé de fermeture ?
Conseils pratiques
Mots d'enfants
L'assurance d'un prêt immobilier...
Economie et société :
Une habitude bien française
qui peut parfois coûter cher !
Histoire authentique :
Mais qui était donc cette dame âgée qui parcourait la Colombie à dos de mule ?
Nouvelles brèves
Quand les chiffres sont "manchots"...
D'anodines graines...
conduisent à la catastrophe
Paroles de sagesse
Conseil du médecin : Dr Emile Louédin
Une pratique à risque : "le piercing"
Quelques échos du Centre Missionnaire...
 

 
Retrouvez les derniers n° de Regard d'ESPERANCE
 
Archives
 

 
Découvrez le Centre Missionnaire...
 

 
Revues publiées au Centre Missionnaire...
 

 
Pour nous contacter...
 
 

«De plus en plus de gens, qui ont pourtant de bons emplois et de bons salaires, veulent quitter les grandes villes parce qu’ils n’y trouvent plus le sens collectif de leur vie… Nous avons cela ici, il faut le chérir et l’entretenir», nous a confié Yann Rivoal.
L’évidente notoriété moissonnée dans le sillon des Vieilles Charrues n’a pas enlevé à Yann Rivoal cette modestie qu’il apprécie tant chez les Bretons d’ici, tout en l’estimant parfois excessive…
Sa silhouette à l’allure juvénile se glisse et s’efface comme une ombre qui esquive le devant de la scène; le propos et le ton modulés expriment autant un souci de la nuance et de la justesse, que la fermeté et la clarté de la pensée.
Ajoutez à cette modération naturelle une inaltérable gentillesse, le souci du travail bien fait, derrière de trompeuses apparences de dilettante, et vous aurez là quelques-uns des traits de personnalité qui lui ont gagné une large estime sur le territoire et bien au-delà.…

(Entretien recueilli par Samuel Charles)

 

 
Editorial par Yvon Charles
Le geste de Técumseh, le Shawnee...
Vallée de l’Ohio… dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, aux environs de l’année 1790, alors que l’avance des trappeurs et colons blancs inexorablement chasse peu à peu les Indiens de leurs territoires:
«Le Blanc courait en serrant les dents. Et sa seule pensée était: «Plus vite, plus vite encore!». L’herbe était haute, coupante, et blessait ses genoux. La sueur coulait en ruisseaux de tous ses pores. Il était blessé: et le sang qui s’échappait de sa blessure, collait ses cheveux blonds. Il haletait.
…il entendait les pas des Indiens derrière lui...
 

 
Regard sur notre temps par S.C.
Quand les chiffres sont "manchots"...
Les scientifiques nous l’avaient certifié, chiffres imparables à l’appui: les manchots royaux de l’Antarctique sont durement frappés par le réchauffement du climat. Leurs populations diminuent rapidement, faisant de ce lointain et sympathique cousin du pingouin de l’Arctique une espèce potentiellement menacée…
Ce n’était pas là une vue de l’esprit : les études rigoureuses se fondaient sur le baguage de manchots, dont la mortalité pouvait donc être suivie et comptabilisée avec précision…