Centre Missionnaire Carhaix - Regard d'Espérance       Agrandir...  

L’entretien du mois :
Le gouren !
La lutte bretonne,
un sport moderne qui n'a pas perdu "son âme"...

M. Jacques Le Goff, répond à nos questions

  • De la mer... au gouren : récit d'un étonnant parcours sportif...
  • A bord des remorqueurs de haute mer...
  • Le gouren: entre sport moderne et héritage culturel...
  • "Ti ar Gouren", à Berrien : une maison unique en Bretagne...
  • «L'argent n'est pas entré dans le gouren... pas encore.»
  • La lutte bretonne deviendra-t-elle un sport olympique ?
  • Retour sur "l'affaire du maout", avec recul...
  • Quand les jeux traditionnels bretons font école...
   
 
Dans ce numéro...
 
Editorial : Les rumeurs... un poison insidieux
Interview : Le gouren !
La lutte bretonne,
un sport moderne qui n'a pas perdu "son âme"... - M. Jacques Le Goff répond à nos questions


"Désert médical"... Le Centre-Bretagne est-il concerné ?

Echos du Poher :
- Saint-Hernin : Au son de la harpe celtique...
- Kergloff : 6,5 tonnes de fraises récoltées...

Rubrique historique : En 1794, François Le Coz, le recteur de Poullaouën,
était guillotiné à Brest !
Conseils pratiques
Mots d'enfants
Le piéton a aussi des devoirs...
Economie et société :
"Fabriqué en France" :
Est-ce toujours le cas?
Histoire authentique :
Dans le Pacifique :
Soudain, la pieuvre géante fondit sur le pêcheur de perles
Nouvelles brèves
Monsieur le maire interdit
aux coqs de chanter !
La reine inquiète voulait
des certitudes
Paroles de sagesse
Conseil du médecin : Dr Emile Louédin
Tuberculose : un test
de dépistage très utile
Quelques échos du Centre Missionnaire...
 

 
Retrouvez les derniers n° de Regard d'ESPERANCE
 
 
Archives
 

 
Découvrez le Centre Missionnaire...
 

 
Revues publiées au Centre Missionnaire...
 

 
Pour nous contacter...
 
 

«Le gouren, même en compétition, n’est pas marqué par cet esprit de «gagne» à tout prix que l’on voit un peu partout… On lutte entre copains, pour gagner, certes… mais on se relève en se serrant la main. Jusqu’à présent, c’est l’esprit dans lequel il se pratique.
Il n’y a pas d’argent en jeu... et je crois que cet esprit, cette convivialité sont restés. C’est ce que nous essayons de transmettre aux nouvelles générations: le respect de l’adversaire, de l’autre; savoir relativiser la défaite ou la victoire…», nous a expliqué J. Le Goff
Avec un regard bleu d’azur, clair et franc, un sourire engageant qui éclaire un visage avenant, une allure juvénile qui ne laisse pas deviner son âge, des mouvements déliés et la tranquille assurance du sportif, qui se conjugue avec la modestie du Breton réticent à se mettre en avant… Jacques Le Goff suscite la sympathie au premier contact.
Est-ce la haute mer, ou la pratique de multiples sports qui lui ont forgé cette personnalité aussi singulière que son parcours ?…

(Entretien recueilli par Samuel Charles)

 

 
Editorial par Yvon Charles
Les rumeurs... un poison insidieux
Il y a quelque temps un de mes amis, pasteur dans le sud de la France, m’a fait parvenir le texte publié ci-après.
Il aborde un thème presque vieux comme le monde, mais plus que jamais d’actualité.
La médisance, la calomnie… les rumeurs… sont comme un poison qui se répand et parfois tue!
Que ce soit de manière quasi inconsciente au cours de commérages quotidiens, ou volontairement propagés, savamment distillés dans le but de nuire et de détruire,
le résultat est le même, sinon dans l’étendue, du moins dans le mal qui est fait...
 

 
Regard sur notre temps par S.C.
Monsieur le maire interdit aux coqs de chanter !
A Lalleu, les coqs ne chanteront plus; un récent arrêté municipal leur a cloué le bec!...
Las, les campagnes ne sont vraiment plus ce qu’elles étaient, et risquent fort de l’être de moins en moins, au train où la douce France s’urbanise.
Il semble bien, en effet, qu’une chasse aux ultimes vestiges d’un monde campagnard sonne désormais un impitoyable hallali:
ici, ce sont les cloches, égrenant les heures depuis la nuit des temps qui sont traînées en justice par un citadin dont les oreilles habituées à la quiétude métropolitaine – avec sa circulation, ses foules, ses klaxons et sirènes… – ne supportent pas le carillon bucolique…
Le son cristallin qui rythmait la vie des habitants de ce petit village depuis des lustres a donc dû cesser de résonner…