Centre Missionnaire Carhaix - Regard d'Espérance       Agrandir...  

L’entretien du mois :
Malgré l'âpreté du chemin parcouru,
Christian Troadec nous a déclaré :
«Je suis un maire heureux !»

Un entretien avec M. Christian Troadec,
Maire, Président de Poher-Communauté,
Conseiller Général

  • «Nous avons vécu un été exceptionnel...»
  • «Je n'aurai pas peur de continuer à prendre des initiatives !»
  • «Les rapports humains, la solidarité... c'est la force de ce pays.»
  • «En tourisme, l'on en est dans le Centre-Bretagne à la préhistoire...»
  • «L'axe Carhaix–Gourin–Rostrenen sera la clé de l'avenir...»
  • «Un million et demi de personnes vivent
    à moins d'une heure de route de Carhaix...»
  • «Beaucoup se trompent: l'agriculture demeurera un domaine fondamental...»
  • «Le Centre-Bretagne a besoin d'un regard bienveillant de l'Etat...»
  • «La régionalisation est la seule vraie et grande étape politique de demain...»
   
 
Dans ce numéro...
 
Editorial : 107 enfants sacrifiés sur l'autel de... «la science»
Interview : Malgré l'âpreté du chemin parcouru, Christian Troadec nous a déclaré :
«Je suis un maire heureux !» - Un entretien
avec M. Christian Troadec,
Maire, Président de Poher-Communauté, Conseiller Général
Une victoire bien réelle... et hautement symbolique !

Echos du Poher :
- Spézet : Des "Mâtins de Naples" dans la campagne spézétoise.
- Collorec : Philippe Cras... ou la passion du photographe !

Rubrique historique : Au cours du XVIIIe siècle, les habitants du Poher ne voulaient pas abandonner leurs enfants.
Conseils pratiques
Mots d'enfants
Chiens, chats...
attention aux nuisances !
Economie et société :
Ils ont réussi à refaire battre le cœur de leur ville...
Histoire authentique :
4 septembre 1963, à Cuba : 85 hommes, femmes
et enfants risquaient leur vie pour retrouver la liberté !
Nouvelles brèves
Le cheval de trait est de retour
dans les forêts bretonnes !

L'étrange vengeance du général Bravo

Paroles de sagesse
Conseil du médecin : Dr Emile Louédin
Les somnifères
ne sont pas sans danger
Quelques échos du Centre Missionnaire...
 

 
Retrouvez les derniers n° de Regard d'ESPERANCE
 
Archives
 

 
Découvrez le Centre Missionnaire...
 

 
Revues publiées au Centre Missionnaire...
 

 
Pour nous contacter...
 
 

«La force de ce pays, c’est que l’on peut se tourner vers les gens quand quelqu’un a besoin d’un coup de main! et plus que jamais dans les moments difficiles, ou quand c’est pour la bonne cause, le bien commun, la vie du territoire…
Les uns et les autres font preuve à chaque fois d’une mobilisation sans faille...», confie Christian Troadec.
Les yeux volontiers rieurs, le sourire engageant, le contact toujours aussi direct et facile, C. Troadec n’a pas laissé ses responsabilités croissantes dans la vie politique de la région éroder sa naturelle accessibilité et sa proximité avec les gens.
Mais au coin de ces yeux malicieux s’allument également des lueurs qui disent l’homme de détermination, de persévérance, de recul et de réflexion: le Breton de la terre qui «croche dedans» et ne lâche pas prise…
Au terme d’un été faste pour Carhaix et le Centre-Bretagne – dont il savoure légitimement la belle réussite – l’élu de terrain qu’il est se tourne vers le lendemain, avec la profonde certitude que «tout reste toujours fragile – ainsi qu’il le dit – et que la première des vertus, c’est de travailler…»...

(Entretien recueilli par Samuel Charles)

 

 
Editorial par Yvon Charles
107 enfants sacrifiés sur l'autel de... «la science»
Louis II de Bavière a eu un jour une idée qu’il trouvait brillante et scientifique.
Il voulait vérifier l’une de ses théories!
L’enfant, pensait-il, et d’autres penseurs partageaient son opinion, connaît de manière innée un langage.
Il naît donc avec une connaissance génétique du français, de l’allemand, de l’anglais… Lui-même pensait que la langue universelle était le grec.
Il envoya donc ses soldats dans les campagnes pour enlever à leurs parents 107 nouveaux-nés.
Ces bébés furent mis dans un local aéré, éclairé, et nourris convenablement.
Mais leurs nourrices avaient reçu l’ordre de ne jamais émettre aucune parole, ne pas chanter, de ne manifester aucune émotion.
Dans le mois qui suivit, tous les enfants moururent...
 

 
Regard sur notre temps par S.C.
Le cheval de trait est de retour dans les forêts bretonnes !
Scène insolite et spectaculaire que celle offerte à ses rares témoins dans le «bois du Chap», en Dinéault, au printemps: l’on y débardait des grumes et billes de sapin et de chêne à l’aide de puissants chevaux de trait!
Démonstration de travaux forestiers à l’ancienne? Ou sympathique reconstitution de «vieux métiers» pour la saison touristique?
Pas du tout: il s’agissait d’un chantier de l’O.N.F. (Office National des Forêts), expérimental certes, mais bien réel et nullement passéiste.
Etonnant retour, cependant, que celui du cheval dans les bois, à l’heure où la faible rentabilité de l’exploitation forestière impose une mécanisation toujours plus poussée, une réduction de la main d’œuvre, et une rapidité sans cesse accrue d’exécution des travaux afin d’en réduire les coûts…