Il flotterait presque comme un petit parfum de lac canadien, enchâssé dans la forêt, lorsque l’on découvre le site de Créharer en Glomel, admirable refuge pour de nombreuses espèces animales et végétales. Idéalement située, la base de loisirs, construite en bois, s’intègre dans le paysage qui s’ouvre sur un vaste plan d’eau. Un véritable carrefour naturel entre la fin de la Grande Tranchée du canal de Nantes à Brest et une longue série d’écluses offrant un parcours attractif pour les adeptes du canoë. 

Si sur place, le choix des activités ne manque pas, les kayakistes demeurent privilégiés, quel que soit leur niveau de pratique. Pas moins de 80 canoës, de deux ou trois places, ainsi que plusieurs encadrants spécialisés, sont disponibles pour accueillir les visiteurs.

«Cette année encore, la fréquentation a augmenté», constate M. Denis Sgard, président de l’association de loisirs “Autour du Canal”. «C’est le mois de juillet qui a connu la plus forte hausse, les gens recherchant la fraîcheur des zones boisées et la proximité de l’eau. Il y a, bien sûr, les habitués de la région mais aussi davantage de touristes et de randonneurs qui longent le canal à vélo. Nous observons une hausse conséquente chaque année. Plusieurs profitent des infrastructures pour s’octroyer une pause restauration, voire prendre un hébergement au camping de Glomel ou simplement se détendre lors d’une promenade en canoë après avoir bien pédalé.»

L’étang, qui culmine à 184 mètres, constitue le bief de partage des eaux. En amont, la Grande Tranchée offre un espace navigable des plus paisibles, tandis qu’en aval une succession d’écluses, équipées de glissières, offre un domaine plus sportif. Un premier parcours place le kayakiste confirmé ou débutant face à 14 écluses très rapprochées qu’il peut prolonger par un deuxième parcours lui faisant franchir 21 écluses sur une distance bien plus longue, nécessitant de prévoir l’après-midi. Heureusement, le retour des navigateurs et du matériel vers la base de loisirs s’effectue par la route. 

Ouverte d’avril à fin octobre, la base accueille aussi des écoles pour la journée et reste accessible hors saison sur demande. Pour ceux qui préfèrent la terre ferme, il est possible de louer des vélos, à assistance électrique ou non.

Des actions pour améliorer la liaison entre la base de Créharer et le camping de Glomel sont en cours, car beaucoup l’ont bien compris : l’essor de la pratique du vélo sur les bords du canal est un atout touristique qu’il ne faudrait pas négliger.

La base de loisirs de Créharer en Glomel s’intègre dans le paysage qui s’ouvre sur un vaste plan d’eau…